Le Département a officialisé ce jeudi 2 juin l’arrivée de Bouygues Telecom sur le réseau d’initiative publique Gers Fibre. Pas moins de 6000 prises seront ouvertes dès le mois de juillet par l’opérateur.

Il n’en manquait plus qu’un pour reconstituer le club des quatre grands opérateurs français dans le réseau fibre optique du Gers. L’anomalie est désormais réparée. Après Orange, SFR et Free, c’est au tour de Bouygues Telecom de lancer la commercialisation de ses offres fibre dans le département. La signature du contrat d’accès au réseau d’initiative publique gersois a été effectuée ce jeudi 2 juin à l’Hôtel du Département en présence du président du Conseil départemental Philippe Dupouy, du président de Gers Fibre Jean-Pierre Salers, et du responsable national des relations avec les collectivités territoriales chez Bouygues Telecom, Thibaud Roblin.

L’arrivée du 3e opérateur français (26,6 millions de clients) dans le réseau fibré gersois marque une nouvelle étape importante en vue de l’objectif fixé par le Département, à savoir un « Gers 100 % fibré » en 2025, 65 % des Gersois étant d’ores et déjà éligibles après l’achèvement de la phase 1. Pour rappel, cette ambition va nécessiter lors des trois prochaines années la construction de 45 000 prises supplémentaires et le raccordement de 361 communes à la fibre, via 6700 km de câble optique.

Quasiment invisible à l'œil nu, la fibre optique doit participer au désenclavement numérique souhaité par le Département.
Quasiment invisible à l’œil nu, la fibre optique doit participer au désenclavement numérique

Cet effort colossal entrepris depuis 2015, dont l’investissement total devrait atteindre les 215 millions d’euros, répond à deux principaux objectifs, au premier rang desquels figure la lutte contre la fracture numérique. « Je pense que le désenclavement numérique, tel que le Département avec l’ensemble des communes et communautés de communes l’a engagé, est certainement aussi important que le désenclavement routier », rappelle ainsi Philippe Dupouy. Il anticipe également la fin du cuivre programmée dans les prochaines années, Orange ayant déjà lancé des expérimentations de fermeture de son réseau cuivre dans plusieurs communes françaises.

« Rattraper le marché »

En intégrant le réseau fibré gersois, Bouygues Telecom assure de son côté vouloir « être à la hauteur de ces enjeux en apportant une qualité optimale de service quel que soit le territoire », comme le souligne Thibaud Roblin, qui annonce l’ouverture de 6000 prises dès le début du mois de juillet, principalement à Condom et Lombez. En cours d’installation sur le réseau, l’opérateur devrait pouvoir proposer d’ici l’été ses offres commerciales avec 10 000 prises, 16 000 foyers étant déjà éligibles à ces offres dans la ville d’Auch, tout comme dans neuf autres communes environnantes*.

Et ce n’est qu’un début. À terme, Bouygues Telecom entend en effet « dynamiser et accélérer » son arrivée progressive pour « rattraper le marché et le nombre de prises mises à disposition par Gers Fibre. » Pour rappel, à l’heure actuelle, 52 000 prises ont été ouvertes à la commercialisation dans le Gers, pour un total de 22 000 abonnés, soit un taux de pénétration de 40 %, comme le précise Jean-Pierre Salers. Un nombre que le Département espère voir augmenter rapidement dans le but de rentabiliser son réseau fibré. Autant dire que Bouygues Telecom arrive à point nommé.(*) Les communes de Castelnau-Barbarens, Castin, Duran, Leboulin, Montaut-les-Créneaux, Montégut, Pavie, Pessan et Preignan sont aussi déjà couvertes en fibre par Bouygues Telecom.